Articles Tagués ‘livre’

couvfinalFAM

Trop de bras, pas de jambes, pas assez beaux, trop de poils, trop de chair, pas assez de peau… déséquilibres vivants, les monstres sont ce que les « autres » ne veulent pas être. Il faut de l’équilibre, de l’ordre, pour tenir à distance le chaos qui gronde en chacun de nous, car du déséquilibre au désordre, il n’y a qu’un pas, que même sans jambes, il est possible de faire.

Alors venez voir nos monstres et curiosités humaines ! Femme à barbe, chien à deux têtes, cyclope, homme sans tronc ! Vous découvrirez votre avenir et nos réalités ! Ou peut-être pensez-vous pouvoir prendre place sur l’estrade…

Deux ans avant sa parution, un appel à textes et illustrations a été lancé, afin de recruter des personnages susceptibles de participer à une Grande foire aux monstres…
Monstres et public furent conviés à la monstrueuse parade, qui prendrait la forme d’un livre collectif. Une seule consigne : chaque texte, chaque illustration devait présenter un numéro. Il pouvait s’agir d’un souvenir, d’une vision de l’avenir ou d’un événement présent, le point de vue pouvait être celui du monstre, d’un bateleur, du public…
Merci à celles et ceux qui ont accepté de passer cette audition virtuelle et qui composent aujourd’hui notre foire itinérante.
Nous nous présentons à vous, ensemble, avec nos bizarreries et nos singularités, avec ou sans fards, sachant bien qu’une fois ce livre refermé, le spectacle continue et que nous en faisons tous partie.

Pour vous procurer le livre (8€, bénéfices reversés à l’association éditrice CRACH, pour financer d’autres projets culturels), merci de m’envoyer un mail : petroleuseonline[chez)gmail.com

Qu’on aime son travail ou qu’on le déteste, on a généralement, en plus d’un avis sur la question, des histoires improbables à raconter, des anecdotes marquantes, drôles, cruelles, tragiques ou absurdes et parfois tout ça à la fois. Ces petites histoires qu’on garde pour nous parce qu’à un moment, c’est bien assez d’y passer une partie de la journée, et qu’on a aussi envie de penser à autre chose…

Pourtant, ces petites histoires, reliées les unes aux autres, ça donne des fous rires et des silences consternés, ça donne de la solidarité et des points de départ pour des réflexions de fond.

Pour les réflexions de fond, ce sera plus tard. Nous, pour le moment, on aimerait que vous nous racontiez vos anecdotes de boulot, celles que vous auriez eu du mal à croire si vous ne les aviez pas vécues, celles qui vous ont laisséEs sans voix, celles qui vous ont misES sur le cul, tiré des larmes de rire, de rage ou de désespoir…

* Je me souviens de cette « Journée de la Femme » dans un journal de la PQR, où pour une fois (mais pour une fois seulement), les journalistes femmes avaient rédigé la majorité des articles du journal, avec essentiellement des témoignages de femme-pompier ou de cheffe d’entreprise (qui expliquaient bien qu’elles n’étaient pas féministes), où les salariéEs avaient eu un bouquet de fleurs, où le cuisinier avait fait des moules à la cantine et où de ma vie je n’ai jamais entendu autant de blagues sexistes en une seule journée…

* Mars 2012. J’ai croisé mon ancienne collègue I. Elle va mieux, mais le harcèlement a laissé des traces. Deux jours plus tard, lors d’une réunion, mon PDG appelle « plan social » la grappe de non-renouvellements de contrats et de démissions suite à du harcèlement. Dans notre PME, personne n’est syndiqué. Il dit aussi que le pire est derrière nous. J’ai du mal à le croire. 

* J’ai gagné des places pour un match de foot à la tombola du boulot, je croyais pouvoir y emmener mon petit frère, mais en fait c’était une place pour moi et une place pour un collègue masculin… »

* Aujourd’hui j’ai encore distribué des barquettes de poisons restauration collective à des enfants malades.

Et vous, vous vous souvenez de quoi ? Vous avez vécu quoi, hier, avant-hier ou il y a 15 ans ?

Sous forme de récit, de bande-dessinée, d’entretien, de roman-photo, tout est possible, prenez contact avec nous pour nous raconter vos anecdotes de travail.

Si vous avez une anecdote, mais pas l’envie ou la disponibilité de la mettre en forme (écriture ou dessin), on pourra soit vous mettre en rapport avec quelqu’un qui sera intéressé par le faire, soit faire un entretien audio.

Les témoignages peuvent être anonymes ou non, mais les personnes dont il s’agira (collègues, employeurs/employeuses, clientEs) ne devront pas être identifiables, parce qu’on n’a pas de sous pour des procès.

Notre objectif est de sortir un livre de témoignages, assorti d’une série de podcasts, et de diffuser le tout en réseau alternatif, associatif et mainstream (radios, librairies).

Envoyez-nous vos contributions (avant le 30 septembre 2012)
ou contactez-nous sur crach.asso[at]gmail.com

Pour en savoir plus sur les conditions d’édition.

A bientôt !

CRACH Editions